• Chapitre 7

    -7-

     

    J'ai pris mon fils dans mes bras et je l'ai serré fort pour l'apaiser. Il n'était pas habitué à me voir en colère ou stressé. Je l'ai emmené dans le salon en lui murmurant des mots tendres. 

    - Regarde maman, la neige, hoqueta-t-il. 

    J'ai regardé dans la direction qu'il me montrait, la neige a repris à tomber à gros flocons. Le bruit de la chasse d'eau du haut m'a fait sortir de mes pensées. 

    Chapitre 7

    - Maman va monter voir papa mon cœur, toi, tu vas jouer dans le salon d'accord ? 

    - D'accord. 

    J'ai posé le petit sur le tapis du salon et je lui ai donné ses cubes et ses puzzles en bois. Je suis restée un petit moment à le regarder puis j'ai pris les escaliers. 

    J'entendais l'eau couler puis la porte s'ouvrir et se refermer. J'ai stoppé net croyant que Jay aller descendre, mais le bruit d'une porte qui s'ouvre m'annonce qu'il est toujours en haut. Je prends une grande inspiration et je monte. 

    Sur le palier, j'ouvre la porte de la chambre de Loan, puis je la referme en me rendant compte qu'elle était vide. Je regarde la porte de ma chambre et j'y entre. 
    Il n'est toujours pas habillé, il est face à la fenêtre et regarde à l'extérieur, perdu dans ses pensées. Quand j'ouvre, il se retourne, son visage crispé, en colère. 

    Son visage transpirait la colère. Je n'étais pas prête à avoir une conversation houleuse avec lui, je ne voulais pas que Loan nous entendent nous disputer. 

    - Je pensais que nous deux..., commence-t-il, ...qu'on...que hier...

    - Il n'y a plus de nous deux JD, le coupais-je.

    - Non, tu as raison, il n'y a plus de nous deux, nous sommes trois et j'ai bien l'intention de rester dans la vie de mon fils, avec ou sans toi, hurla-t-il furieux. 

    Je suis restée figée. J'avais l'impression d'avoir une lame acérée s'enfoncer dans ma poitrine. 

    - Tu ne peux pas me faire ça JD, tu n'as aucun droit sur lui.

    - J'ai autant de droit que toi. Je suis son père. 

    - Un père qui a fait de la prison, murmurais-je.  

    Chapitre 7

    Je m'en veux de lui avoir dit ça, surtout quand il retourne et se laisse tomber sur le lit, complètement abattu. 

    - Tu me le reprocheras toute ta vie n'est-ce pas ? Une erreur et je dois en payer le prix fort hein, chuchote-t-il. 

    Je ne réponds rien sur le coup. Mon regard reste fixé sur la moquette. Il me fait mal et les seuls mots qui sortent de ma bouche attise ce mal.  

    - Tout aller bien entre nous, reprit-il, qu'est-ce qu'on a fait pour en arriver là ? Dit-il sans me regarder.

    - Tu tiens vraiment à ce que je te réponde ? 

    - Non, c'est inutile. Quoique je dise, tu resteras sur tes positions. Je vais repartir Téora, je vais retourner en Californie, tu seras plus heureuse sans moi, lance-t-il en se recroquevillant sur lui-même. 

    Il m'aurait frappé, que j'aurais ressenti la même douleur. 

    - Alors c'est comme ça, tu viens, tu t'imposes, tu prends le cœur de notre fils puis à la moindre dispute, tu pars. 

    - Mais tu veux quoi à la fin Téora ? C'est toi qui as dit qu'hier soir, ce n'était rien.

    - Je ne sais pas ce que je veux, murmurais-je les larmes aux yeux. J'ai attendu ce moment pendant plusieurs mois après la naissance de Loan. 

    Chapitre 7

    - Je ne pouvais pas venir tu le sais, je ne peux pas revenir en arrière et effacer mes erreurs. Quand Blake est venu me voir pour m'annoncer la naissance de notre fils, j'étais tellement heureux et malheureux en même temps que j'ai passé les trois années à écrire mon futur.

    Ce serait tellement plus facile d'effacer son absence, de me glisser entre ses bras et revenir en arrière. Au lieu de ça, je reste plantée comme un arbuste à le regarder se décomposer au fur et à mesure qu'il me parle, cherchant une réponse à ses questions. Réponse que je n'ai pas. Faire taire mes pensées.

    Alors que je m'approche de lui, il soulève sa tête. Ses yeux sont brillants de larmes mais il les fait partir rapidement. Un biker ça ne pleure pas.

    Je m'assoie à ses côtés, mes mains sagement plaqués sur mes jambes.

    Je m'apprêtais à lui parler quand il me fixe et me demande.

    - Est-ce que tu m'as aimé Téora ?

    La question piège, oui je l'ai aimé et je l'aime encore, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai mal, mais je me refuse à lui dire tant que je ne sais pas mon avenir, je dois penser à l'avenir de Loan.

    - Téora ?

    - Oui je t'ai aimé JD, murmurais-je, c'est pour ça que j'ai eu si mal quand je t'ai vu dans le salon du club avec l'autre.

    - Je vais partir mais je resterais en contact avec Loan, je t'ai perdu, mais je ne veux pas perdre mon fils. 

    Il s'est levé du lit, a pris ses vêtements et ses chaussures et il est sorti de la chambre sans rajouter un mot.

    Quand j'ai entendu ses pas dans les escaliers, je me suis levé et je suis restée en haut. Il avait enfilé son blouson et ses gants prêt à partir. Sentant mon regard, il s'est retourné, m'a souri et il est parti laissant entrer le froid dans la maison et dans mon cœur. 

    Chapitre 7

    Je me suis laissée tomber sur la première marche et j'ai pleuré.

     

    ***

     

    JD

     

    J'ai fermé la porte de la maison de Téora et j'ai marché dans la neige sans vraiment savoir où j'allais.

    Quand je suis venu ici, j'ai bêtement cru que tout allait reprendre comme avant. La claque que je me suis pris en l'entendant me dire qu'elle m'avait aimé. Ce qui veut dire qu'elle ne m'aime plus alors que moi si et plus encore depuis que j'ai vu Loan, sans compter la nuit dernière. 

    Chapitre 7

    Loan s'était endormi quand je suis descendu dans le salon, ne voulant pas le réveillé, j'ai embrassé ses cheveux et j'ai déposé une photo de moi sur ma moto à côté de lui.

    Il allait me manquer.

    J'ai regardé une dernière fois la maison de Téora et je suis allé chez Mme Chelsey chercher mon sac. J'ai réservé une place d'avion via mon téléphone et je suis parti en taxi à l'aéroport.

    « Chapitre 6 Chapitre 8 »

  • Commentaires

    1
    khany
    Mardi 23 Octobre 2018 à 09:29

    Bouh ! Méchante que tu es, tu les sépares encore ! Pauvre petit Loan au milieu de ces 2 adultes qui se cherchent toujours ;)

    2
    Lily/pinssophie
    Mardi 23 Octobre 2018 à 11:16

    Rha... ça recommence, ils ne se parlent pas vraiment ! Elle l'aime toujours et ne lui dit pas, et, lui l'aime et ne lui dit pas non plus !

    Ca m'énerve tous ces non dits ! mad

    Et maintenant il s'en va ! !

    Tu es un biker, enfin ancien biker, un homme fort, tu aurais pu lui saisir les bras et lui crier "à la face" je t'aime ! plus que tout ! Et ben non, il s'en va... Maiissss.....

    Téora COURT le rejoindre ou toi Jay change d'avis bon sang de bois et RESTES !!!!! mad

    3
    stephy
    Samedi 27 Octobre 2018 à 06:37

    il part mais il essaye même pas de la reconquérir vu qu'elle l'aime toujours ca doit pas être très compliquer hâte de voir la suite

    4
    ReiScarlett
    Jeudi 1er Novembre 2018 à 09:55
    J'aurais pas du lire ça avant le taf je suis trop triste
    5
    Samedi 1er Décembre 2018 à 16:02

    Ah non c'est trop triste :(

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :