• Chapitre 5

    -5-

     

    Téora 

    Quand j'ai ouvert la porte d'entrée, Loan s'est engouffré à l'intérieur et s'est mit à crier de joie. J'ai posé nos sacs et je l'ai suivi. Un tricycle trônait dans le salon, en dessous d'une couronne de Noël. Aucun doute, je savais qui avait déposé ça. Madame Chelsey avait dû donner la clé à JD.

    Chapitre 5

    - Un vélo ! Un vélo ! Le père noël m'a déposé un vélo ! Maman regarde !

    - Je vois chéri, il est gentil le père noël, répondis-je en repartant chercher les sacs qui se trouvaient dehors. 

    Quand je suis rentrée, Loan était monté sur son vélo, il avait encore son bonnet, son blouson et ses gants. Le sourire aux lèvres, j'ai enlevé mon manteau et j'ai monté les sacs. 

    J'ai mis la cafetière en route et j'ai pris mon téléphone.

    Téora : Tu n'aurais pas dû mais je te remercie pour Loan.

    J'ai posé mon portable sur le comptoir et je me suis servi une tasse. Loan faisait le bruit de la moto sur son vélo. Un frisson m'a parcouru le dos en pensant qu'il pourrait tenir de son père et de son grand-père et aimer rouler sur deux roues à vive allure. 

    D'un coup, j'ai entendu le miaulement de Lotus, un miaulement peu habituel. J'ai posé ma tasse et je me suis rendue dans le salon. Loan fonçait sur Lotus avec son vélo. 

    - Loan, ne fais pas ça ! Lançais-je d'une voix sévère. 

    - C'est Lotus qui s'est mit devant.

    - On ne fait pas de vélo dans la maison. Joue avec tes jouets. 

    Chapitre 5

    - Non, c'est mon vélo, me répondit Loan en fronçant des sourcils.

    Quand il faisait ça, j'avais l'impression d'avoir son père en face de moi, et la colère qui s'emparait de moi n'était pas bonne pour le petit. 

    J'ai fait des respirations pour me calmer et je me suis accroupie à la hauteur de mon fils.

    - Je sais que c'est ton vélo, mais je te demande de ne pas en faire dans la maison. 

    - Mais maman ! 

    - Y a pas de « mais »  je t'ai dit non.

    Il s'est mis à pleurer en quittant le vélo. Mon cœur s'est fendillé, mais je devais tenir bon. J'ai pris le vélo et je l'ai emmené dans le garage. Quand je suis revenue dans le salon, Loan s'était allongé sur le canapé en pleurant en silence. 

    Je suis retournée dans la cuisine finir le repas. JD n'allait pas tarder à arriver et je voulais que tout soit parfait. 

    Alors que je sortais le rôti du four, un léger coup frappé sur la porte d'entrée m'annonce qu'il est rendu. 

    J'ai ouvert la porte avec un sourire figé, il est entré, a posé ses lèvres sur ma joue et a retiré son blouson. 

    - Merci pour le vélo, murmurais-je. 

    - Il était content ?

    - Oui. Mais j'ai dû lui enlever et du coup, il est triste.

    - Il est dans sa chambre ? 

    - Non, sur le canapé, il s'est endormi. 

    Il me fit un signe de tête et il est allé rejoindre son fils tandis que moi, je retournais à la cuisine. 

    J'ai mis le couvert et préparé la purée pour Loan. Une fois tout prêt, j'ai appelé les garçons. 

    Loan était perché sur les épaules de son père, JD l'a installé dans sa chaise haute et nous nous sommes attablés. 

    - Maman a eu raison Loan, le vélo s'est pour dehors, comme pour les motos. 

    - Peux pas dehors, fait froid, chuchote mon fils.

    - Et bien, tu en feras quand la neige partira.

    Chapitre 5

    - J'aime pas la neige, bougonna le petit. Maman méchante.

    Le choc m'a coupé la respiration d'un coup. Je n'ai pas eu le temps de répondre, JD l'a fait pour moi et d'un ton sévère.

    - Loan tu ne doit pas dire ça ! Maman est gentille et si elle te gronde, c'est pour ton bien. Dans la vie, on ne peut pas toujours avoir ce qu'on veut.

    - Mais...

    - Non, demande pardon à ta maman, lance JD sévèrement.

    - Pardon, maman, murmura Loan.

    La fin du repas a été tendu, enfin, pour ma part. Loan a énuméré les cadeaux qu'il avait eus pour Noël. 

    Comme Loan baillait, je me suis levée pour aller le coucher. JD s'est proposé de le faire. Il s'est levé et a pris notre fils dans ses bras. 

    - Le pyjama est sur son lit, il lui faut une histoire pour l'endormir, chuchotais-je. 

    Je suis passée devant lui avec les assiettes sales et je les ai laissé monter tous les deux.  

    Chapitre 5

    C'est la vie que j'aurais voulu avoir, il y a trois ans de ça, la vie dont j'ai rêvé pendant tout ce temps, lui, moi et notre fils. 

    Mais voilà, la vie n'est pas toujours comme nous voudrions, surtout la mienne. Pendant trois ans, elle a été ponctuée par des « et si... », quand Loan est né, je l'ai imaginé dans les bras de son père, au lieu de ça, j'étais seule. Sans Leila, je pense que j'aurais sombré. 

    Le rire de Loan m'a fait sortir de mes sombres pensées. J'ai lavé la vaisselle et rangé la cuisine. Quand JD est descendu, j'avais tout rangé. 

    Nous nous sommes installés dans le salon, il m'a demandé de lui parler de notre fils, ce que j'ai fait avec bonheur. Ce petit bonhomme était ma vie et j'aimais parler de lui. 

    JD m'a écouté, content que je partageais avec lui mes souvenirs. Je lui ai montré l'album de sa naissance, j'ai partagé avec lui les petits moments, comme sa première dent et ses premiers pas. Quand j'ai relevé la tête de l'album, il avait les larmes aux yeux. 

    Chapitre 5

    - Je me maudis chaque jour pour avoir raté tout ça, me lance-t-il.

    - Je ne sais pas quoi te dire Jay. Te dire que tu l'as cherché serait petit et méchant. 

    - J'aimerais le voir grandir Téora. 

    - Je ne quitterais pas ma maison et mon travail, lui répondis-je et je sais que tu ne quitteras pas ton MC et ta vie de bikers. Nous venons de deux mondes différents.

    Je l'ai regardé se lever. J'imaginais qu'il allait partir, mais non. Il marchait dans le salon tout en réfléchissant. Ses épaules étaient tendues et je pouvais apercevoir ses veines se dessiner sur ses mains sous la tension. 

    - J'ai passé les trois plus longues années de ma vie à me demander ce que tu faisais, si tu avais trouvé quelqu'un pour me remplacer dans ta vie et dans la vie de Loan. Trois longues années à me maudire pour mes choix.

    - Je n'ai personne dans ma vie à part Loan. 

    Il s'est retourné d'un coup, faisant tomber son blouson qui était suspendu à l'escalier. 

    - Comment aurais-je pu, murmurais-je. Quoique tu aies fait, tu es le père de notre fils et le seul homme dont j'ai été réellement amoureuse. 

    - Téora...

    - Non, laisse moi finir Jay. 

    Il me fait signe de poursuivre, il se rassoit sur le canapé et je me mets à ses côtés. 

    - L'amour, le véritable amour, je l'ai connu avec toi. Cet amour qui peut te détruire au plus profond de toi, celui qui peut te donner tant, mais qui peut te briser.

    Avant que je puisse rajouter un mot, il m'a soulevé du canapé et m'a posé sur ses genoux. Je sais que ce n'est pas une bonne idée, mais là, dans l'instant présent, j'avais besoin de lui. 

    Nous nous sommes regardé sans rien dire, juste écouter nos respirations. Alors qu'il se rapprochait de ma bouche, je l'ai repoussé légèrement. 

    - Nous ne devrions pas faire ça Jay, chuchotais-je.

    - Pourquoi ? Tu en as autant envie que moi Barbie.

    Chapitre 5

    Il posa sa main sur ma nuque pour me rapprocher et me prit la bouche sauvagement en un baiser qui m'aurait fait tomber à terre s'il n'avait pas eu son autre main sur mes reins pour me retenir. 

    J'ai éteint mon cerveau et allumé mon cœur.

    - Tu es à moi, chuchote JD contre ma bouche.

    « Chapitre 4Chapitre 6 »

  • Commentaires

    1
    stephy
    Lundi 8 Octobre 2018 à 18:38

    il se sont enfin retrouver maintenant reste a savoir si jd va lui raconter toute la vérité sur le pourquoi il n'etait pas la pour la naissance et les 3 première année de son fils 

    2
    ReiScarlett
    Lundi 8 Octobre 2018 à 23:57
    Pour commencer je suis super contente de te relire. .. Jay fait un bon papa in dirait et peut être une réconciliation au programme chose sur c'est qu'il va y avoir une monter de température :3
    3
    Lily/pinssophie
    Mardi 9 Octobre 2018 à 09:02

    Il est joli le vélo de Loan. Et doucement Loan avec le pauvre petit chat no on ne lui fonce pas dessus !

    Jay est enfin là, il a disputé son fils quand il a dit que "maman était méchante" et qu'il lui a demandé de s'excuser: bon point pour lui !

    Téora avoue à Jay qu'elle ne l'a jamais remplacé dans son coeur, qu'il est son grand amour Oooh.... eek eek

    Par contre, lui ne répond pas à cette déclaration, pourquoiiii ??

    Ils s'embrassent re-ooooh... eek

    Cela va t'il finir en coquineries tout ça oops

     

    4
    Jeudi 11 Octobre 2018 à 10:13

    Je suis contente de lire enfin la suite lol et que le mot "barbie" renaisse mdr mais bon ça serait trop beau qu'ils se remettre directement ensemble n'est ce pas lol

    5
    khany
    Jeudi 11 Octobre 2018 à 12:02

    Ah ! un si joli Noël ! ça fait du bien  pour ces trois-là ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :