• Chapitre 2

    -2- 

     

    JD

     

    J'ai eu du mal à la reconnaître, elle avait changé de coiffure, ses boucles rebelles étaient lissées et elle avait une frange, mais je l'aurais reconnu tant elle n'avait pas changé. 

    Je savais que Téora et Leila étaient en contact, mais Leila n'a jamais voulu me dire où trouver Téora et mon fils. J'ai eu beau lui crier dessus, rien à faire, elle n'a pas lâché le morceau. D'un côté, j'étais hors de moi, et d'un autre, content de savoir que Téora avait une alliée de taille. 

    Liath, en tout bon geek qu'il était, a réussi à trouver son adresse. J'ai pris un billet d'avion et je suis parti sans même l'appeler avant. J'avais trop peur, qu'elle décide de partir ailleurs et trop hâte de les retrouver. 

    Trois ans, c'est long, surtout enfermé dans une cage. Je ne me plains pas, je savais ce que je risquais en transportant la drogue pour l'italien. 

    Le froid mordant m'a fait reprendre conscience que j'étais encore dehors et que le froid pénétrait dans la maison. 

    Chapitre 2

    - Tu me laisses entrer, demandais-je prudemment.

    Elle était encore sous le choc, je la comprends, c'est aussi un choc pour moi de la revoir après si longtemps à me l'imaginer entre mes bras. 

    Elle s'est vite reprise et m'a fait signe d'entrer. L'intérieur était cosy et très féminin. Elle a toujours eu du goût pour la décoration. Dans le salon, un bac rempli de jouet a envahi mon cœur. 

    J'avais hâte de voir mon fils, j'ai pensé à lui pendant trois longues années. Je n'avais qu'une photo de lui bébé que Leila avait pris à la maternité. Un petit garçon joufflu et bien portant. 

    La maison était dépourvue de cheminée, mais il y régnait une douce chaleur. Un escalier menant à l'étage trônait dans le centre de la maison. Derrière, on apercevait une table, j'imagine que c'est la cuisine. 

    Elle ferme la porte et se dirige vers la cuisine, me laissant dans l'entrée comme un con. Je décide de la suivre. Elle met la cafetière en route et me fait signe de m'asseoir. 

    - Café ? Me demande-t-elle.

    - Oui.

    Elle s'affaire sans me regarder, moi, je ne quitte pas son corps voluptueux des yeux. Elle a pris des formes depuis sa grossesse et j'avoue les apprécier, mon deuxième cerveau aussi d'ailleurs.  

    Chapitre 2

    La cuisine est à l'image de Téora, simple mais chaleureuse. Le café embaume la pièce, elle sert deux mugs et les poses sur la table. 

    Elle s'assoit à l’opposé de moi, sans m'adresser la parole. Je bois une gorgée de café, lui laissant le temps de me parler. 

    Alors que Lotus me demandait des caresses, Téora se racla la gorge. Je me tourne vers elle. Nos regards se croisent, elle ouvre la bouche puis la referme. Le doute et l'inquiétude se lisent sur son visage. 

    - Comment m'as-tu retrouvé ? 

    - Liath a réussi à obtenir ton adresse, répondis-je doucement. Téora...

    - Qu'est-ce que tu veux ? Me coupe-t-elle. 

    - Je viens voir mon fils.

    Elle ouvre grand les yeux complètement paniqués, d'un coup, je comprends, qu'elle ne lui a jamais parlé de moi. 

    Chapitre 2

    - Tu aurais dû appeler avant, me dit-elle, je l'aurais préparé à te voir. 

    - Tu ne lui as rien dit ? 

    - Dire quoi, s'emporte-t-elle sans crier, lui dire que son père est un voyou et qu'il est en prison ! Il mérite mieux tu ne crois pas ? 

    - Tu as raison, mais j'ai changé depuis. 

    - Tu as changé ? Dis-moi, tu n'es plus bikers ? Tu as une maison et un travail légal ? Tu ne sors plus ta queue devant des putains ?

    Je ne réponds pas, je la fixe ou plutôt, je fixe ses cheveux vu qu'elle a tourné la tête pour regarder la fenêtre. Elle n'ose pas affronter mon regard, je ne dirais pas qu'elle est gênée, mais plutôt blessée. 

    - Je suis toujours un biker, je suis retourné vivre auprès de ma mère durant sa maladie, et ce, jusqu'à son décès.

    Elle me regarde peiner. 

    - J'ai appris pour ta mère, Mia m'a téléphoné. Je suis désolée JD. 

    - Elle a attendu longtemps que tu lui emmènes le petit Téora. 

    - Je suis désolée, je n'arrivais pas à retourner là-bas. 

    - Ouais, mais elle est partie sans connaître son petit-fils, ça a été très dur pour elle comme pour moi. 

    Elle s'est levée de sa chaise et elle est allée laver sa tasse. Même de dos, je sais que je lui ai fait de la peine, mais autant qu'elle sache la vérité. Partir loin de ma vie, je peux le comprendre, mais laisser ma mère mourir sans avoir connu mon fils, ça, je ne peux pas le comprendre et encore moins lui pardonner. 

    Alors que ma chaise racle le sol de la cuisine, elle sursaute s'attendant à essuyer mes foudres. Sauf que je n'ai plus envie de me battre avec elle, la seule chose qui m'a fait traverser le continent, c'est voir mon fils. 

    Chapitre 2

    - Je suis peut-être un biker et un ex taulard, mais je suis père avant tout. 

    - Je n'ai jamais dit le contraire, me répond elle sans se retourner. Laisse-moi du temps pour le préparer, c'est tout ce que je te demande. 

    - Ça fait trois ans que j'attends, je pense avoir suffisamment attendu comme ça. 

    - Mamaaan ! J'ai fini le dodo, cria une petite voix à l'étage, tu viens ?

    Téora sursauta et se retourna pour me faire face. Son regard était apeuré. Pourtant, je ne lui ai jamais fait peur. Elle se reprit et lança à notre fils.

    - Maman arrive mon trésor, reste en haut. 

    - Je monte avec toi, lançais-je en me retournant.

    - Non attends ! JD s'il te plaît, attend. 

    Je lui prends les bras pour l'arrêter, la colère l’envahie d'un coup.  

    Chapitre 2

    - Attendre quoi Téora ? Putain, mais dis moi pourquoi je devrais attendre plus longtemps ? 

    - Juste le temps que je lui parle de toi, chuchote-t-elle. Dimanche, c'est Noël et je vais chez mes parents. Lundi, tu pourras lui parler. 

    Je relâche ma prise sur ses bras. 

    - OK. Rendez-vous lundi, et pas de vague Téora, je te retrouverais où que tu ailles. 

    - Je n'ai pas l'intention de partir, souffle-t-elle méchamment. 

    - J'ai une chambre à la pension de famille, tu m'y trouveras si tu changes d'avis. 

    - Mamaaan ! Mon ventre, il a faim ! 

    - J'arrive, trésor ! 

    - Va t'occuper de lui, je connais le chemin. À lundi Téora. 

    J’attrape mon blouson que j'avais laissé sur la rampe d'escalier et je quitte la maison. Lundi, je ferais la connaissance de mon fils, j'ai vraiment hâte. 

    « Chapitre 1Chapitre 3 »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Septembre 2018 à 12:18

    Le mec il se pointe 3 ans après, normal, il croit qu'il va retrouver une place dans cette famille qui s'est épanouie sans lui !!! sarcastic Pfff ! Moi j'suis avec Téora !! ^^

    2
    AngieSims
    Mercredi 5 Septembre 2018 à 13:30
    Moi je ne l'aurai même ps faut rentrer sérieux lol
    3
    Mercredi 5 Septembre 2018 à 13:41
    jjArcenCiel

    Ben y a du pour et du contre. Elle a quand même disparue dans la nature sans lui donner de nouvelle de son fils non plus. Comment un mec en tôle peut contacter sa nana si elle ne laisse pas d'adresse ?

    Ceci dit, il aurai pu demander des photo à Leila.

    4
    stephy
    Mercredi 5 Septembre 2018 à 22:01

    je pense que jd a trop changer ok la prison se change mais comme même la il abuse et teora elle aurai pu lui parler de son père en lui disant certaine chose et en passer d'autre sous silence donc ils ont tout les deux des trot mais elle aurai pu au moins l amener a sa grand mère avant son décès 

    5
    Lily/pinssophie
    Jeudi 6 Septembre 2018 à 10:36
    Lily/pinssophie

    "" après si longtemps à me l'imaginer entre mes bras.  "" il a donc eu de l'espoir qu'un jour ils se remettent ensemble ?

    Les retrouvailles ne se passent pas si mal : pas de cris, pas d'assiettes qui volent, ils ont mûri.

    C'est bien dommage que Téora n'est pas allée présenté Loan à la grand-mère :-( elle est morte sans le connaitre

    "" Sauf que je n'ai plus envie de me battre avec elle, la seule chose qui m'a fait traverser le continent, c'est voir mon fils.  "" : il n'a pas traversé le contient aussi pour elle alors ?

    A t'il eu des aventures à sa sortie de prison ? Ou est-il calmé à coucher à droite et à gauche ? Attend t'il Téora ?

    C'est donc Liath qui l'a retrouvé, et beh.

    6
    ReiScarlett
    Jeudi 6 Septembre 2018 à 17:05
    Des retrouvailles compliquer et les deux son blessé :/ le petit chou va enfin connaître son papa comme il l'a demander à sa maman j'ai hâte de lire le prochain chapitre
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :